Il ne suffit pas d’être vivant pour savoir ce qu’est la vie. Mais la vie n’est pas non plus un Mystère dont l’essence nous échapperait et serait inaccessible à notre compréhension. Pendant des milliers d’années, pour essayer de comprendre le vivant, nous fûmes réduits à l’expliquer, tant pour son origine, que pour son principe, par des considérations métaphysiques, surnaturelles, divines. La découverte progressive des principes réels du vivant, strictement matérialistes, ont obligé à repenser en conséquence le vivant, les espèces et nous mêmes aussi.