03 Nov 2015
  • Conférencier: Francis BOULE

Florence : Renaissance et Humanisme chez les Médicis

Une riche famille de Florence à partir du XV° siècle, « les MEDICIS », va développer un mécénat artistique et littéraire exceptionnel. Les nouveaux philosophes et artistes de la ville, Pic de la Mirandole, Lippi Botticelli, Léonard de Vinci, Michel Ange, vont transposer les idées grecques dans la culture du moyen âge remettant, ainsi, en cause les savoirs de la chrétienté. La mutation humaniste prend, alors, forme dans tous les arts.

Alors que l’Europe politique et religieuse du Moyen Age, jusqu’au milieu du 16eme s, est bien loin de toutes préoccupations humanistes, avec la guerre de Cent Ans dans notre royaume de France, l’Espagne sous domination musulmane et la papauté encore parta-gée entre Avignon et Rome, une riche famille de marchand de tissus et banquier de Flo-rence, les Médicis, va développer à partir du début du 15eme s un mécénat artistique et littéraire exceptionnel. Inspirés des textes de la Grèce antique, les nouveaux philosophes et artistes de Florence, Pic de la Mirandole, Lippi, Botticelli, Léonard de Vinci, Michel Ange, vont transposer ces idées grecques dans notre monde du Moyen Age et vont remettre en cause tous les savoirs de la chrétienté depuis plus de 1000 ans. A partir de 1410, sous l’impulsion de Côme de Médicis, la philosophie, l’architecture, la peinture et la sculpture vont subir une véritable mutation humaniste qui ouvrira les portes de la modernité, l’homme remet en cause la nature des choses et prend conscience de la notion de « res-pect de la condition humaine », c’est à dire l’intérêt de l’homme pour l’homme.


Francis BOULE, historien de l’art.