15 Nov 2016
  • Conférencier: Jean MAISONDIEU

La dignité à l’épreuve de l’indignation

La dignité de l’homme est une valeur inaliénable, constituante de sa nature et indispensable à son épanouissement. Elle ne résulte pas seulement de la considération par autrui, mais quand elle est bafouée par l’indignation, la communication se pervertit, faisant le lit de conduites hétéro ou auto agressives mortifères...

Argument :
Pour s’épanouir chaque individu éprouve le besoin de la pleine reconnaissance de sa dignité par les autres alors que, inaliénable et inestimable, elle ne dépend absolument pas de leur considération. C’est dire que l’homme indigné se surestime indûment par rapport à l’homme qui l’indigne et qu’il sous-estime à tort. Comme leur rencontre ne se fait plus sur pied d’égalité, elle est perturbée par le mépris du premier et la honte du second. Elles altèrent leurs capacités de dialogue et induisent des souhaits de mort de part et d’autre. Ils n’aboutissent pas nécessairement au meurtre ou au suicide, mais ils font toujours le lit de conduites hétéro ou auto agressives plus ou moins graves (violences, outrages, maltraitances, discriminations, mais aussi addictions, repli sur soi, etc.) qui témoignent du potentiel mortifère et aliénant de l’indignation qui ne peut pas être au service de la cohésion sociale puisqu’elle s’en prend au lien de fraternité.


Dr Jean MAISONDIEU, psychiatre.