12 Déc 2017
  • Conférencier: Didier LESCHI

Immigration, intégration À la une

A partir de la fin des années 80, au moment où l’islamisme qui l’emportait dans le monde musulman avec son cortège de régression faisait irruption sur la scène européenne et singulièrement en France, il a semblé impératif pour l’Etat de faire émerger un interlocuteur des pouvoirs publics qui puisse non seulement représenter dignement les fidèles musulmans, mais aussi qui soit en capacité de proposer un « islam des Lumières » comme une alternative au littéralisme. Aider le culte musulman à s’institutionnaliser c’était, selon le mot de Jean-Pierre Chevènement, avoir la volonté d’« asseoir l’islam à la table de la république ». Dès le départ, la tâche s’est avérée extrêmement difficile au point que l’institutionnalisation du culte musulman apparaît toujours comme un chantier inachevé. Il s’agira de comprendre pourquoi nous sommes toujours dans une situation difficile.


Didier LESCHI, Directeur général de l'Office français d'immigration & d'intégration.